Dutch Passion Feminized

Lors d'une expérience réalisée en 1999, nous avons cultivé des "graines féminisées" à partir de quinze variétés. Nous avons commencé avec trente graines par variété. Nos buts: 1) Déterminer le pourcentage de plantes femelles, mâles et hermaphrodites. 2) Comparer l'homogénéité entres les plantes venant de "graines féminisées" et celles venant de graines normales.

En conclusion:

  1. Les résultats furent excellents. Parmi les quinze variétés, neuf d'entres elles ont donné 100% de femelles. Les pourcentages de plantes femelles venues des six autres variétés oscillaient entre 80 et 90%. Ces plantes étaient toutes des hermaphrodites, produisant des fleurs mâles à la fin de leur cycle. L'apparition des graines s'est à peine produite. Aucun mâle ne fut trouvé.
  2. Environ 70% des plantes cultivées à partir de variétés de graines "féminisées" se sont montrées bien plus uniformes que les plantes cultivées à partir de graines normales de la même variété. Environ 20% de ces variétés se sont révélées un peu plus uniformes, tandis que pour 10% de ces variétés, on n'a pu constater aucune différence dans l'uniformité.

D'après nos lectures et nos recherches, il apparaît que la croissance d'un plant mâle ou femelle à partir des graines, sauf pour la prédisposition du genre de chromosomes, dépend également de divers facteurs liés à l'environnement :

  • Une plus forte concentration d'azote donne plus de femelles.
  • Une plus forte concentration de potassium donne plus de mâles.
  • Plus d'humidité donne plus de femelles.
  • Une température plus basse donne plus de femelles.
  • Plus de lumière bleue donne plus de femelles.
  • Moins d'heures de lumière donnent plus de femelles. Il est important de commencer ces changements au stade des trois paires de feuilles et de continuer pendant deux ou trois semaines avant de revenir aux conditions standard.

Pour produire nos graines féminisées, nous partons de clones (boutures) femelles séléctionnés. Dans des conditions standard, ces clones femelles ne produisent aucune fleur mâle. Avec notre méthode, nous sommes en mesure de faire produire à ces clones femelles d'abondantes fleurs mâles et du pollen (voir les photos de Purple Star et de Durban Poison). Nous utilisons le pollen ainsi produit pour la production de nos "graines féminisées".

!